1 mai 2015

Gourmandises chocolatées

Chocolat, 

de Joanne Harris 

*****




Titre VO : Chocolate - 416 pages

Résumé : Séduites par Lansquenet, Vianne Rocher et sa fille Anouk, décident d'y établir leur chocolaterie. Mais dans ce petit village du sud est de la France, le père Reynaud veille sur ses ouailles comme la cuisinière surveille le lait sur le feu. Aussi voit-il en l'ouverture de la Céleste Praline l’œuvre d'une sorcière.

Mon avis : Qui n'a pas entendu parler du film Chocolat avec Johnny Depp ? Et bien sachez que ce film est tiré du livre de Joanne Harris. Si vous ne connaissez pas, je vous recommande de vous plonger dans l'univers de la Céleste Praline

L'histoire est assez simpliste. Elle relate l'emménagement de Vianne Rocher et de sa fille, Anouk, dans le petit village de Lansquenet. Elles rencontrent quelques difficultés à s'intégrer du fait de leur athéisme et se heurtent à l'intolérance des habitants de ce petit village. Mais Vianne ne se décourage pas et ouvre sa chocolaterie, la Céleste Praline. Et si le chocolat faisait des miracles, finalement ? 

Ce roman aborde plusieurs thèmes intéressants, de façon originale. L'auteure nous parle de l'athéisme très mal vu au sein d'un village où tous les habitants sont chrétiens, à travers l'omniprésence du père Reynaud. Elle nous parle également de l'intolérance des habitants envers des personnes qu'ils considèrent différents compte tenu de leur mode de vie, à travers les gitans qui s'installent près de la rivière. Elle nous parle des femmes battues et de l'alcoolisme, de la vieillesse et des relations familiales compliquées. La morale est implicite mais bien présente. C'est un beau récit qui envoie des ondes positifs et ça fait du bien. 

Les personnages sont attachants. On sent, dès le début, que Vianne est le personnage central qui va réussir à bouleverser les mentalités. Son côté athée, limite païen, la rend particulière et compréhensive. Sa petite fille, Anouk, apporte une touche de fraîcheur non négligeable dans ce village dur, froid et intolérant. Les personnages de Roux et Armande sont vraiment atypiques et contribuent à faire passer le message de la tolérance. Le père Reynand, quant à lui, est celui auquel je me suis le moins attachée. Il est terriblement antipathique et n'est pas présenté sous un bon jour. Toutefois, il joue un rôle et le roman n'aurait pas eu la même saveur sans sa présence. 

Chocolat est un récit sincère sur la tolérance et l'acceptation dans lequel Joanne Harris met en scène un mélange savoureux de personnages atypiques. 



En Bref



  Les points positifs : les thèmes abordés, les personnages atypiques, la morale implicite mais bien présente.

  → Les point négatifs : une histoire parfois un peu trop simpliste. 

9 commentaires :

  1. J'ai vu le film il y a très longtemps mais je n'ai jamais lu ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film mais je crois que ce n'est plus qu'une question de temps !

      Supprimer
  2. Rien que la couverture vaut le détour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, ce livre donne terriblement faim !

      Supprimer
  3. Pas lu le livre, mais j'avais adoré le film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, je vais le voir très vite alors :)

      Supprimer
  4. J'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a mis l'eau à la bouche. J'avais été déçue par l"adaptation, par contre j'ai aussi beaucoup apprécié la suite: Le Rocher de Montmartre, que je te conseille du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je ne savais pas qu'il y avait une suite, je note !

      Supprimer
  5. La couverture est à croquer en tout cas !!!!

    RépondreSupprimer

Copyright © 2014 Sunset Avenue, Reading & Lifestyle