20 avr. 2015

Mini Chroniques #2

Bonsoir tout le monde ! 

Cela faisait une éternité que je n'avais pas posté de mini-chroniques ! Me voici de retour avec encore une fois deux livres qui n'ont rien à voir entre eux : un livre policier français et un livre jeunesse. 



J'ai chroniqué ces deux livres dans le cadre de Lire ou Mourir et je remercie encore une fois la maison d'édition Folio et La Martinière Jeunesse pour m'avoir permis de découvrir ces deux histoires.

LA GARÇONNIÈRE,

de Hélène Grémillon

*****


Résumé : Buenos Aires, 1987, Lisandra Puig est retrouvée morte défenestrée, au pied de son immeuble. La police aussitôt suspecte son mari, le docteur Vittorio Puig. Il est psychanalyste. Dans son cabinet s’allongent sur le divan bourreaux et victimes de la dictature argentine. Eva Maria est l’une d’entre elles. Persuadée de l’innocence de Vittorio, elle décide de mener l’enquête. Pour elle, c’est certain : le meurtrier se trouve parmi les patients. Mais lequel ? Et pourquoi ?

Mon avis : Je dois avouer que La Garçonnière est une bonne découverte, mais ce n’est pas un coup de cœur pour autant. La quatrième de couverture m’a tout de suite attiré parce qu’il est question de la dictature argentine et des desaparecidos, un thème qui me tient à cœur et qui m’a toujours intéressé.  Donc, que le personnage principal soit une victime de cette dictature et que le suspect soit médecin pour des bourreaux et des victimes  est une idée originale qui a su me convaincre. Les retranscriptions des séances de psychanalyses des victimes et des bourreaux sont parfois très dures et très violentes mais cela reflète extrêmement bien l’état d’esprit et l’horreur de cette dictature.
 En revanche, j’ai eu quelques difficultés à appréhender le style de l’auteure. Je l’ai trouvé quelque peu déconcertant. On passe de la première personne à la troisième personne du singulier d’une page à l’autre. Ce changement constant de narrateur est vraiment déroutant et j’ai parfois eu du mal à suivre l’histoire. Par ailleurs, j’ai trouvé son style extrêmement descriptif et il m’a été difficile de maintenir mon rythme de lecture.

La Garçonnière est un livre à l’histoire extrêmement prenante et dérangeante mais le style déroutant m’a empêché de l’apprécier à sa juste valeur. Toutefois, je vous recommande vivement ce livre si vous aimez les romans policiers historiques et si vous êtes intéressé par l’histoire de l’Argentine.



3 FOIS RIEN QUI FONT TOUT, 

de Stewart Lewis 

*****





Résumé : A 16 ans, Olivia a la tête pleine de questions et se sent un peu perdue. Adoptée quand elle avait deux jours, elle ressent parfois un grand vide au creux du ventre. Mais quand la vie place sur son chemin une voyante, un vieux livre de cuisine qui contient bien plus que des simples recettes et un garçon très séduisant, Olivia comprend qu'elle est à un tournant de sa vie. Le destin la mettrait-il sur la piste de ces trois fois rien qui manquent à son bonheur ?



Mon avis : 3 fois rien qui font tout n'a pas été le coup de cœur attendu mais il reste tout de même une belle découverte. Ce livre nous propose une belle histoire pour adolescents, colorée et pleine de peps.

L'écriture de l'auteur est fluide et accessible aux adolescents. Le lecteur est très vite plongé dans l'histoire et on se laisse porter sans difficultés. Toutefois, j'ai regretté le manque d'implication et de profondeur : l'idée de départ est intéressante mais l'histoire reste assez lisse dans l'ensemble. Malgré de très bons sujets pouvant amener le débat comme l'adoption, l'homosexualité, l'adolescence, l'auteur ne creuse pas assez les problèmes évoqués. La fin en est un exemple parfait : elle ne clôt absolument pas l'histoire et reste tristement lisse.
Les personnages sont atypiques et apportent une touche de fraîcheur, de peps au roman. J'ai beaucoup aimé les deux papas de Ollie. Malgré leur soucis et leur côté décalé, on sent qu'ils aiment leurs enfants et qu'ils feraient tout pour eux. Ollie est une adolescente attachante mais je l'ai trouvé parfois naive et donneuse de leçons et son caractère m'a un peu agacé pendant ma lecture.


3 fois rien qui font tout est une lecture agréable et une belle histoire pour adolescents mais le manque de profondeur du récit rend la lecture lisse et lassante.



5 commentaires :

  1. Autant j'ai adoré Le confident de Gremillon, autant la garçonniere ne me tente pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je vais lire Le Confident car je ne m'attendais pas du tout à ça avec La Garçonnière...

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé le premier roman de Grémillon mais je trouve que celui-ci a l'air totalement différent, du coup je suis moins motivée à le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que ceux qui ont aimé Le Confident peuvent être un peu déçus par celui-ci...

      Supprimer
  3. Comme Aurel, j'avais aimé Le confident celui ci me tente moins.

    RépondreSupprimer

Copyright © 2014 Sunset Avenue, Reading & Lifestyle