13 avr. 2015

Dans les années 40, à Los Angeles...

LE DAHLIA NOIR, 

de James Ellroy

*****

Titre en VO : The Black Dhalia - 504 pages - Langue Française


Résumé : Le 15 Janvier 1947, dans un terrain vague de Los Angeles, est découvert le corps nu et mutilé, sectionné en deux au niveau de la taille d'une jeune fille de 22 ans, Betty Short, surnommée le Dahlia Noir par un reporter à cause de son penchant à se vêtir totalement en noir. Le meurtre est resté l'une des énigmes les plus célèbres des annales des crimes en Amérique.

Mon avis : Le Dahlia Noir traîne dans ma bibliothèque depuis une éternité. J'ai décidé de mettre un terme à cette attente insoutenable et ai décidé de lui laisser sa chance. Et depuis que c'est chose faite, je veux absolument découvrir l'adaptation de Brian de Palma. 

L'histoire est extrêmement prenante et sophistiquée. Dès le début, le match de boxe entre Blanchard et Bleichert pose de solides bases pour la suite. On sent dès les premières pages que l'histoire risque d'être violente et sordide. Et pas manqué ! Quelques temps après ce match de boxe devenu culte, Blanchard et Bleichert sont amenés à devenir coéquipiers et à enquêter sur le meurtre du Dahlia Noir, une jeune femme retrouvée assassinée dans un terrain vague. L'atmosphère dans lequel évolue les personnages est sombre et sordide mais une fois plongée dans l'histoire, je n'avais qu'une envie : connaître la vérité au sujet du meurtre du Dahlia Noir. 

J'ai beaucoup aimé ce livre. Le style de James Ellroy est cru et acide. Au début de la lecture, ce style particulier est un peu déconcertant mais on s'y habitue vite. La plume de l'auteur donne un rythme aux évènements. Il y a énormément de rebondissements, ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas. 
En revanche, si vous souhaitez lire ce livre, ne faîtes pas de pause trop longue dans votre lecture. J'ai fais l'erreur d'arrêter ma lecture pendant quelques jours et j'ai un peu perdu le fil de l'histoire à ce moment-là du fait du style très alambiqué de l'auteur

Les personnages quant à eux, sont extrêmement charismatiques. Blanchard et Bleichert ont tout de deux flics torturés et un peu paumés. L'obsession qu'ils développent pour le Dahlia Noir va finir par les perdre et va mettre un terme à la relation si singulière qu'ils ont avec Kay. Dans ce livre, c'est bien simple : les personnages sont plus tordus les uns que les autres et donnent une vision très noire et pathétique au Los Angeles des années 40. 

Le Dahlia Noir est un livre très sombre, violent et percutant, qui montre à travers une enquête particulière, la noirceur des années 40 aux Etats-Unis.


En Bref



  Les points positifs : l'histoire prenante et sophistiquée, le style cru et acide de l'auteur, l'atmosphère noire du roman, les personnages charismatiques

 
  → Les point négatifs : Le style un peu alambiqué de l'auteur qui m'a souvent fait perdre le fil de l'histoire

11 commentaires :

  1. Je me souviens avoir vu le film et je n'avais pas du tout accroché bien au contraire... donc je n'ai jamais poussé la curiosité à lire le roman ! Mais ton article me fait réfléchir... Peut être tenterais-je la BD :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Argh, j'ai envie de voir le film, du coup, tu me mets le doute lol

      Supprimer
  2. Je dois dire que la violence du roman m'a toujours rebutée... Mais qui sait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez violent mais c'est vraiment un bon thriller !

      Supprimer
  3. Les deux flics ont vraiment de la personnalité ! L'auteure a cassé l'image conventionnel et ça a bien fonctionné ! Dommage que la suite ne soit pas avec Bleichart...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne pense pas que je regarderai le film (surement trop violent) mais j'ai bien envie de déterrer le roman de ma PAL ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, avec Brian de Palma comme réalisateur, iĺy a des risques qu'il soit un tantinet violent ce film !

      Supprimer
  5. J'ai toujours un peu de mal à entrer dans ce genre de roman mais une fois que j'y suis je tiens bon et j'apprécie, donc pourquoi pas ...

    RépondreSupprimer
  6. Le film est bon, mais laisse de côté une grande partie de la psychologie des deux enquêteurs développée dans le livre.
    Quant au style d'Ellroy, j'avoue n'avoir jamais réussi à lire d'autres romans de lui.

    RépondreSupprimer
  7. Je garde un vague souvenir du film mais j'avais aimé. Le roman me tente beaucoup.

    RépondreSupprimer

Copyright © 2014 Sunset Avenue, Reading & Lifestyle